10 mai 2009

Deux ou trois choses que vous savez d’elle.

Et vous êtes déjà l’initiés.
(Je parle d’elle, la cuisine asiatique, bien sûr)
Vous arriverez très facilement à travailler le parfum d’Asie dans votre cuisine habituelle, quel que soit le menu, en appliquant deux ou trois principes. C’est tellement simple que vous allez être même un peu dégonflé sur la cuisine asiatique.
Ce sera possible à la condition que vous avez deux ou trois condiments indispensables asiatiques : la sauce de soja, l’huile de sésame grillé et l’option : une sauce de poisson fermentée, genre « Noc-Nam vietnamienne » (Investissez-y, ça ne coûte pas très cher et ils durent longtemps!)

P1180162
Tofu enrobé de farine un peu féculé
P1180159
Suggestion de présentation...pas très raffinée, j'avoue.

Un exercice, par exemple : « La sauce tomate piquante à la mode d’une région quelque part en Asie»
Si vous vous donnez la peine d’aller chercher un morceau de Tofu à la texture ferme à une épicerie asiatique ou chez un Bio, ce sera « Tofu frit à la Sauce Tomate Piquant »,  plus présentable comme nom.
Vous verrez comment une sauce tomate italienne innocente se transforme en une chinoise terrible.

Faites une sauce tomate à votre façon habituelle, avec de la tomate, du piment en poudre, de l’ail, de l’oignon,  de la carotte, du vin blanc, et sans ou avec de la viande, en appliquant les principes suivants :
Principe1- En remplaçant:
- Votre huile habituelle par une 1/2 huile végétale neutre (genre tournesol)+une 1/2 huile de sésame grillé (à la fin de cuisson)
- Votre aromate habituelle par la ciboule hachée ou le blanc de poireau haché
- Votre sel par 1/3 sel+2/3 de la sauce de soja
- Votre Parmesan par les graines de sésame grillé
Après ça, on sent déjà très for l’Asie.
Principe2- En ajoutant :
- Du gingembre haché et éventuellement un peu de sucre (pour les adeptes de sucré-salé)
Là, tellement asiatique que l'on se sens obligé de servir des baguettes.
Avec l’option la sauce poisson fermenté, très peu suffit, vous parlerez le chinois (mentalement) !
Principe3- En évitant :
- Tous les produits dérivés du lait : le beurre, la crème, les fromages etc.
- L’aromate bouquet garni, et naturellement, d’autres aromates caractéristiques des régions non-asiatiques. 
Ces trois principes applicables à nombreux plat français ou d’autre pays peuvent y attribuer largement une saveur asiatique avec laquelle vous pouvez dépayser (voire frimer devant) vos convives.

P1180150
Tofu doré / plongé

Quant au Tofu, oh-, c’est trop facile : découpez, farinez, dorez le recto verso dans une poêle généreusement huilée. Puis incorporez dans la sauce et laissez un peu pour qu’il prenne le goût de sauce.

Si jamais, vous avez su de le servir avec un bol du riz non-quinecollejamais,  vous êtes « un homme (ou une femme) qui en savait trop » pour qui mon blog n'est plus utile.


Commentaires sur Deux ou trois choses que vous savez d’elle.

  • Si, si, toujours utile ! (je parle chinois mentalement, mais je ne comprends rien à ce que je dis !!!)

    Merci pour ces principes de base. La sauce tomate est appétissante.

    Posté par Marie-Claire, 11 mai 2009 à 09:38 | | Répondre
  • le tofu comme ça j'adore. Je le fais mariner dans de la sauce soja et gingembre, l'égoutte et fais comme toi après ... un délice.

    Posté par talonshautscacao, 11 mai 2009 à 11:56 | | Répondre
  • Super, ça tombes à pic, je savais pas quoi manger ce soir, je vais essayer cette sauce avec mes spaghetti habituelles.

    Posté par lulu, 11 mai 2009 à 12:41 | | Répondre
  • Trois principes que je vais retenir comme une récitation !

    Posté par irisa, 14 mai 2009 à 13:57 | | Répondre
  • une fan de la cuisine asiatique

    trois flacons que j'ai dans le frigo, toujours à portée de mains
    bon week end ensoleillé

    Posté par décosanges, 16 mai 2009 à 09:27 | | Répondre
Nouveau commentaire