06 févr. 2010

Métamorphose de Metz en Algue - Terre d'Ouest Vent d'Est

L’avant-dernier billet de "Du sel et du miel", le gâteau de Metz m’a fait immédiatement et abondamment saliver. Bien, je joue à « Terre d'Ouest Vent d'Est ». Qu’est ce que le jeu de « Terre d'Ouest Vent d'Est » ? Lisez ici.
Far ouest (Far Breton*) serait, pour nous les Extrême-estiens en général, moins enthousiasmant, alors que quand nous voyons une génoise aérée tremblant au moindre souffle-renifle, la tentation est plus forte qu’un esprit zen le plus invétéré. La génoise est, à mon avis, le gâteau occidental le plus et le mieux intégré en Asie,  ça leur litteralement colle à la peau.

P1210180

Comment le vent d’est soufflerait sur la terre d’ouest ?
Par ingrédient et par présentation.
Ingrédient
Le chocolat est remplacé par des miettes de feuille d’algue.
La mission gourmande est de valoriser le goût délicat de l’algue,  j’ai mis donc un peu moins de sucre. Pour donner un nouveau caractère à ce gâteau ex-Metz, j’ai saupoudré l’algue aussi sur la surface. Ainsi quand vous apportez du gâteau dans la bouche, la premier impression est la saveur d’algue: 2 secondes d’illusion d’être au bord de la mer, et puis la douceur de génoise envahit.
Sans cette tactique, le goût d’algue reste noyé dans le sucre et l’œuf
.
Assez satisfait de résultat, si vous avez une affinité avec la saveur d’algues, il vous plaira.
Il y a aussi une échos du sel apporté naturellement par l’algue.
P1210177Présentation
C’est une fantaisie-pourquoi-pas de ma part pour asiatiser l’ambiance.
La portion est individualisée en cuisant dans les ramequins.
Le gateau est servi déjà découpé,  pas besoin le couteau sur la table. Ici j’ai mis une petit fourcette japonais en bambou « spéciale dessert**»
Amusant pour depayser les amis, mais, personnellement je m’en passerai la prochaine fois.
Car il est très agréable de sentir la souplesse élastique du gâteau en le coupant soi-même au fur à mesure (regardez la photo de Marie-Claire). Et il sera moins exposé au déséchement auquel la génoise est très sensible. Ceci dit, moi pas de chichi, j’ai mangé tellement sans hésiter, il n’y avait pas de temps à desécher.

P1210181

Comment faire
Ah- que je suis tranquille dans ce jeu « Terre d'Ouest Vent d'Est » ! Je n’ai pas à noter toute la recette. Il suffit d’écrire « allez voir la recette de Marie-Claire et revenez ici »… Ouille, pardon Marie-Claire, je suis un profiteur !
Bon, je me redresse… et voici la recette.
J’ai préparé la moitié de quantité de MC
2 feuilles d’algue (une feuille et demi, si vous aimerez plus discrèt)
2 œufs
60 g de sucre
65 g de farine
110g de crème fraîche liquide, ou épaisse
5 ramequins de diamétre 8cm - cuisson 20-25 mins à 180°c

Nous allons griller les algues pour apporter le goût prononcé, c’est le même principe que l’amande fraîche et grillée. Si vous achetez  les algues déjà grillées, vérifiez qu’il n’y a pas de sel ni d’huile.
P1210198- Pas besoin de poêle, directement sur feu moyen, grillez la feuille à distance de 10-15cm du feu tout en bougeant gauche droite
- Faites la moitié de la feuille puis tourner 180° pour finir l’autre moitié pour ne pas brûler vos doigts (sinon tenez avec des baguettes en bois ou une pince)
- Faites sur recto et verso
- La couleur verte s’éclaircit, mais faites attention de ne pas brûler, elle devient alors marronne noir (pour cette raison il faut bouger sans cesse)
- Elles sont devenu très cassantes, émiettez-les,  pas plus grand que 1 cm.
- En les filtrant par une passoire fine, séparez la miette grosse (à incorporer dans la pâte) et la fine poudreuse (à saupoudrer sur le gâteau),  la proportion est environ moitié, moitié (donc 1 feuilles entrent dans la pâte) Voir la photo ci dessus
- Préparez la pâte en incorporant - en deux ou trois fois pour mieux disperser- les grandes miettes juste après la farine.
- Saupoudrez les fines miettes après le versement de la pâte dans votre moule, utilisez le passoir fin, ça aide à couvrir le gâteau homogènement.
- Tout le reste de la recette est la même que celle de MC.

P1210195Piége à éviter en tant que bloguer gourmand
J’ai failli d’oublier l’idée initiale de faire une photo accompagnant le thé vert qui va évidement si bien avec ce gâteau.
Il m’en restait une demi-bouchée quand je me suis souvenu de l’idée de la photo – une honte qui monte en sourdine, alors que l’avant-dernier morceau de gâteau reste accroché entre la gorge et la bouche… je fais ou pas…fais ou pas… bon,  je décide d’avaler cet avant-dernier demi-morceau et sauver le minimum d’honneur avec le dernier demi-morceau qui reste sur l’assiette…. Moral de cette histoire: Blogeurs et blogueses de cuisine, ne cédez pas au charme de gourmandise avant de finir toutes les photos à faire, c’est difficile, mais résistez pour le bien de votre blog !
En photo dessus: Avec un bon thé vert coréen, ça passe tout seul ... même sans, en fait.

ce billet participe à "Terre d'Ouest Vent d'Est"

* En vrai,  j’ai vu que « far » de « far breton » signifie la phare ou le blé.
** Pour le mets sucré asiqtique souvent gluant ,  la matière de bambou ou de bois simplement est idéale, car ça colle moins.

Posté par Luna k à 19:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Métamorphose de Metz en Algue - Terre d'Ouest Vent d'Est

  • Algue nori ? J'aime beaucoup ce partage entre est et ouest!

    Posté par VanessaV, 06 févr. 2010 à 20:39 | | Répondre
  • Le vent d'Est nous emporte jusqu'à la mer !

    (Tu as bien fait de faire la dernière photo : quand les japonais parlent de "sauver l'honneur", c'est très sérieux.)

    Posté par Marie-Claire, 07 févr. 2010 à 09:48 | | Répondre
  • Et une feuille seulement quand on a un peu abusé des algues dans une omelette ! Le goût était si fort qu'on a bine cru ne pas arriver à la finir !
    mais le mélange avec le sucre me tente bien quand même !

    Posté par Bénédicte, 07 févr. 2010 à 18:28 | | Répondre
  • C'est une sorte de fusion de Senbei et Castella?
    Une gourmandise totale pour moi!

    Posté par Yuko, 07 févr. 2010 à 19:12 | | Répondre
  • Nick répond

    Vanessa: Oui, c'est Nori qu'il faut

    Marie-clair: tout à fait, certains japonais vont jusqu'à "Harakiri"! Moi jamais.

    Bénédicte: Une fois initié au salé et si on aime, ça vaut le coup de tenter en sucré. En asie souvent on mets des miette d'algue dans la préparation sucrée.

    Yuko: tu a raison tout à fait.

    Posté par nick, 08 févr. 2010 à 14:48 | | Répondre
  • je lis ton billet un sourire aux lèvres!j'ai très envie d'essayer!

    Posté par joanna, 09 févr. 2010 à 22:02 | | Répondre
  • Epoustouflant ce vent d'Ouest sur l'Est. Un dîner (presque ?) parfait entre le pain au vin blanc/surimi maison et ce gâteau alguo-nippo-déliro-gourmand en dessert.

    Posté par missmu, 10 févr. 2010 à 15:10 | | Répondre
  • Intéressant mariage, illusioniste Nick ! Se sentir au bord de la mer en plein hier (c'est comme les pétales de litchis..). Ce sont donc des algues nori... C'est la question que je me posais.

    Posté par Tiuscha, 14 févr. 2010 à 14:16 | | Répondre
  • j'avais craqué sur le gâteau de Marie Claire ( je ne dis même plus "de Metz!)imédiatement réalisé et publié moi aussi !
    quelle belle idée que le tien aussi !
    Algue nori , ça va pas être facile à trouver ( chez les bios peut-être ?)

    Posté par irisa, 23 févr. 2010 à 15:01 | | Répondre
  • J'ai trouvé l'algue Nori à Lille !

    Posté par irisa, 07 mars 2010 à 13:17 | | Répondre
Nouveau commentaire