13 avr. 2010

Cité de la Gastronomie : Un lieu dédié à l’Art Culinaire, je le veux, vous le voulez, nous le voulons

Vous, les amoureux de la cuisine, les éclairés qui ont compris le secret de plaisir et de bonheur.
Vous, les visiteurs et les bloggeurs, vous êtes partisans de la partage de ce plaisir.
Vous pensez que:
- la cuisine mérite d’être recherchée, promue et vivante
- « bien manger » est important non pas pour survivre mais pour vivre épanoui
- il faut apporter plus d’attention  à l’alimentation
Alors, je vous invite à connaître un projet qui nous touche beaucoup. Prenez un peu de temps pour lire ça et soutenez par ici.

cit__Gst

C’est un projet de construire un établissement dédié entièrement à la culture culinaire, mené par La Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, ce lieu s’appelle la Cité de la Gastronomie, où se convergeraient  tous les savoirs culinaires populaires-savantes, locaux-globaux, pratiques-théoriques, lucratifs-non lucratif.

Il va parallèlement avec la candidature de la culture culinaire française à Unesco pour le sauvegarde de patrimoines immatériels de l’humanité.
Qu’est-ce qui me (coréen) mobilise dans cette affaire (française) ?

Certains sont sceptiques sur cette candidature.
C’est vrai que le lendemain de l’annonce de M. Sarkozy en 2008, moi aussi je m’en moquais.

Heureusement, de 2008 à 2010, il y a eu pas mal d’évolution. Les Français ont su donner intelligemment un vrai sens à ce projet.
Un peu long à lire,si vous voulez savoir les détails de la discussion concernant, par ici.
Si je le soutiens aujourd’hui, c’est par ce qu’il ne s'agit pas de prouver la supériorité de la cuisine des Français, mais d’encourager leur considération particulière vis-à-vis de la cuisine et leur volonté de donner une dimension culturelle aux actes culinaires.
C’est dans la culture française que j’ai senti plus l’esprit où se fusionnent la rigueur de la gastronomie et la sensualité gourmande dionysiaque : se trouvant aussi bien dans la vie courante que dans des œuvres d’art littéraires,  de beaux-arts etc.
L’acte de manger et de boire a une place importante,  ce sans tomber dans la gloutonnerie. L’expression, « la gourmandise » a son sens plein en français.

Aujourd’hui, le problème alimentaire  est mondiale. L’identité culturelle et la santé sont en péril. Sous le développement déséquilibré de l’industrialisation, les hommes sont en conflit avec la nourriture, soit par l’excès, soit par le manque.
Il est urgent d’établir mentalement et physiquement une relation saine avec la nourriture.
Vivant dans l’ère de «la planète-village »,  la gestion entre l’échange ouvert et le maintien de l’identité locale est devenu une affaire consciencieuse. Alors il serait judicieux et bénéfique d’étudier l’art culinaire en tant que l’héritage spirituel qui participe activement à la formation d’une culture.

Encore une fois, je souligne qu’il ne s’agit pas de l’hiérarchisation de cultures. Qu’il soit chez soi ou chez un autre,  s’il faut préserver,  il faut préserver.
D’ailleurs, cela obligera, pour que le projet marche,  les Français d’être exemplaires sur l’ouverture d’esprit vers le monde.
Je souhaite qu’avec cette démarche,  commence la réalisation de l’idée que la cuisine est une chose de l’esprit qui nourrit le corps qui, à son tour, nourrit l’esprit.
La cuisine est de chair et d’esprit,  savourer la cuisine d’un autre est d’entrer dans l’intimité de l’autre. C’est un échange réel,  quelque chose de vrai,  comme celui d’un homme et une femme en phase de tomber amoureux.

Dans cette perspective, sa candidature aux patrimoines de l’humanité est une initiative à soutenir et aider à cerner mieux le contenu et l’objectif pour qu’il devienne un vrai projet utile pour tout le monde, français et non-français.

Si vous êtes d'accord avec moi, faites connaître vos entourages ce projet de « la Cité de la Gastronomie » pour qu’il se réalise et cela en bonne direction.
Un tel projet a besoin d’aide de toutes communautés,  et entre autres,  nous les bloggeurs culinaires, nous sommes nombreux, apportons des briques pour construire une maison dont nous serons un peu le propriétaire.

Posté par Luna k à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]


Commentaires sur Cité de la Gastronomie : Un lieu dédié à l’Art Culinaire, je le veux, vous le voulez, nous le voulons

  • Je soutiens à 100% la cité de la gastronomie, mais la candidature pour l'inscription sur la Liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO, primo, pas évident de définir la cuisine comme le patrimoine, puisqu'elle évolue sans cesse au fil du temps, secondo, attention au chauvinisme...

    Posté par candice, 13 avr. 2010 à 12:49 | | Répondre
  • La cuisine est un patrimoine vivant, donc en évolution permanente. J'aime l'idée. Défendre ses particularités culinaires, c'est comme défendre sa langue, ce n'est pas un refus de l'autre mais la construction de repères qui s'enrichissent au contact de l'autre. La cuisine française a su, comme la langue française, intégrer les apports des voyages de ceux qui sont venus les raconter. Je vais lire, me renseigner, en parler.

    Posté par missmu, 14 avr. 2010 à 14:49 | | Répondre
  • je connaissais l'initiative pour la citation à l'UNESCO, mais pas cette idée de Cité de la Gastronomie. Je suis évidemment pour à 100 %. je vais aller me renseigner plus avant.

    Posté par Marie-Claire, 14 avr. 2010 à 15:36 | | Répondre
  • Une cité de la gastronomie, tiens tiens... Une candidature Unesco, sceptique, trop de cuisines devraient être protégées à ce titre, je ne vois pas trop l'enjeu.
    A creuser, donc.
    Merci pour les infos Nick.

    Posté par Flo Makanai, 15 avr. 2010 à 21:55 | | Répondre
  • merci pour l'info

    Posté par Mercotte, 16 avr. 2010 à 07:37 | | Répondre
  • Candice, effectivement, il peut y avoir une part de chauvinisme. Le travail à faire impérativement c'est comment justement, débarrasser le chauvinisme pour constituer un objectif objectif aux yeux de tous.

    Posté par nick, 16 avr. 2010 à 09:48 | | Répondre
  • Missemu, il est vrai qu'une culture a ses fans, ses admirateurs, je suppose qu'il y ait quelque chose fraternelle dans la culture française, c'est la raison qu'il y ait tant d'étranger qui viennent pour raconter leur amour. Espérant que ça continue.

    Posté par nick, 16 avr. 2010 à 09:55 | | Répondre
  • Marie-claire, Flo , Mercotte, je vous encourage vivement vous y interesser pour vos lecteurs, la Cité de la gastronomie, ce sera vivant, ludique, possible de faire un voyage culnaire à travers le monde, et ça sentira bon! Avec un brin de fantaisie (pour rêver),un peu comme "Charlie et la Chocolaterie"??
    Concernant la candidature à Unesco, à observer comment évoluer ce concept. Il est aussi intéressant de voir la possibilité de cerner cette culture culinaire comme un bien "commun", jusqu'à maintenant, l'art culinaire n'a pas été suffisamment étudié en tant que science humaine ou art. Que la tentative réussi ou pas,ce sera une bonne occasion d'étudier l'alimentation autrement que médicalement.

    Posté par nick, 16 avr. 2010 à 10:14 | | Répondre
  • La cuisine est de chair, d'esprit et d'amour. Tu l'exprimes magnifiquement. Je te remercie de m'avoir contactée pour m'informer de ces démarches. J'en prends bonne note.

    Posté par Gwen, 17 avr. 2010 à 12:13 | | Répondre
  • BRAVO

    grâce à notre érudite et généreuse amie Marie Claire, je te découvre.
    Je te félicite et encourage vivement ton initiative.
    Je vais me faire un paisir de mettre un lien vers cet article, sur mon prochain post
    Gastronomiquement tienne, Hélène dite La Miss

    Posté par MissLN, 03 mai 2010 à 18:09 | | Répondre
  • Enfin, Nick, voici ma perception des choses, le chauvinisme n'est pas ce qui me choque le plus et de fait, le projet est clairement sur l'ouverture au monde alors... En revanche le "pôle économique" me rend plus sceptique, comment choisir, qui va le faire, tant les produits de bouche, les tables, les libraires ou les produits d'art de la table. Et comme l'événement ne fonctionnera qu'avec le mécénat industriel, quel en sera le prix ?
    C'est ma plus grande réserve. Car à chaque fois que des groupes industriels prennent la main, cela "vicie" souvent les missions les plus nobles. Qu'en penses tu ?
    Quand même, évidemment, je vais relayer car c'est une démarche capitale, je suis évidemment pour, et il est essentiel de la faire connaître pour recueillir l'avis de tous.

    Posté par Tiuscha, 06 mai 2010 à 17:37 | | Répondre
  • Nick répond

    Merci La Miss, bienvenue, j'espère que vous revenez souvent.
    Tiuscha, ta méfiance est totalement justifiée, les industriels ne laisseront pas échapper une occasion de se faire des sous. Je partage ton avis entièrement, mais en même temps, je reste pragmatique. Tant qu'il n'y a pas d'abus, l'intervention des entreprises est nécessaire dans certain niveau. Un exemple,la Cité de la Science a aussi des partenaires industrielles, ça fonctionne pas si mal!
    D'après, ma connaissance, on la construira dans une zone touristique, les produits en ventes seront principalement des produits de terroir. la France a une source touristique importante- j'en suis d'ailleurs jaloux^^-, il est normal de développer. JUSTEMENT, il serait une occasion d'être un exemple pour d'autres pays, de montrer comment la France travaille avec ses terroirs. MAIS CE N'EST PAS GAGNÉ, PAS ENCORE! C'est pour ça, il faut répandre cette information au près des milieux les plus variés. Pour cette raison que je fais un appel aux bloggers, eux qui sont nombreux et qui savent utiliser l'espace d'internet, un outil idéal démocratique.
    Justement, chacun peut contribuer à ce projet qui doit se développer dans le sens souhaitable, en écrivant à propos dans son blog, par exemple. Il peut y avoir aussi la contribution financière, même tou-te petite. Quand on pense au nombre de bloggers culinaires, qui n'arrête pas de s'accroitre, ils peuvent sûrement apporter quelques choses là.
    Pour résumer, le risque de la politisation et de la privatisation de la cité de la gastronomie est réellement là, mais ce n'est pas une raison de refuser un tel projet, il faut, par contre, mener vers où cela soit utile pour tous. Si on reste en spectateur, on aura rien et rien ne se passe...

    Posté par nick, 06 mai 2010 à 21:13 | | Répondre
  • Merci

    Cher Nick,


    Nous tenons à vous remercier pour votre soutien enthousiaste au projet de création d’une Cité de la gastronomie. Nous sommes très sensibles au fait que vous ayez accepté de relayer notre initiative sur votre blog. Avec d’autres, vous contribuez ainsi à l’engouement qui accompagne un projet dont nous sommes certains qu’il est fédérateur.


    En effet, dans notre esprit, en nous accompagnant vous soulignez la nécessité d’une politique culturelle ambitieuse en faveur d’un élément essentiel de notre culture et de notre patrimoine, en faveur d’un certain art de vivre.


    Dans la perspective de l’élaboration du projet de Cité de la gastronomie, sachez que nous serions heureux d’accueillir et recueillir sur notre Blog vos remarques, propositions, idées, le fruit de vos expériences et initiatives, de vos constats et de vos engagements en faveur d’un grand établissement culturel entièrement dédié aux cultures culinaires de France et du monde.


    Brièvement, et à propos de la candidature française en direction de l’Unesco, permettez-moi de revenir sur quelques malentendus qui apparaissent parfois dans les commentaires :

    non notre candidature n’a pas pour but de figer ou de muséifier un patrimoine dont nous sommes convaincus qu’il est en constante évolution,
    nous ne souhaitons pas non plus célébrer l’excellence ou pire la supériorité d’une culture culinaire par rapport à une autre.


    Les Français sont attachés à leur patrimoine gastronomique qu’ils estiment vivant et renouvelé, c’est pourquoi nous pensons qu’il est nécessaire de mieux le promouvoir, le connaître et le faire connaître, le partager et le transmettre.


    Il s’agit de tout faire pour renforcer la reconnaissance de la dimension éminemment culturelle des pratiques culinaires et des systèmes alimentaires tant auprès des décideurs français qu’en direction des instances internationales. Il s’agit également de mener un combat qui nous permettra de préserver et mieux mettre en valeur les savoir-faire, les produits, les savoir être qui façonnent le patrimoine gastronomique afin de s’assurer de sa transmission aux générations futures..

    N’en doutons pas, ce qui est vrai pour nous français l’est également pour de nombreux peuples de part le monde dont nous souhaitons vivement qu’ils entament également des démarches similaires s’ils les jugent utiles et pertinentes.

    Posté par Vin, 15 mai 2010 à 15:32 | | Répondre
  • Merci

    Merci
    Cher Nick,


    Nous tenons à vous remercier pour votre soutien enthousiaste au projet de création d’une Cité de la gastronomie. Nous sommes très sensibles au fait que vous ayez accepté de relayer notre initiative sur votre blog. Avec d’autres, vous contribuez ainsi à l’engouement qui accompagne un projet dont nous sommes certains qu’il est fédérateur.


    En effet, dans notre esprit, en nous accompagnant vous soulignez la nécessité d’une politique culturelle ambitieuse en faveur d’un élément essentiel de notre culture et de notre patrimoine, en faveur d’un certain art de vivre.


    Dans la perspective de l’élaboration du projet de Cité de la gastronomie, sachez que nous serions heureux d’accueillir et recueillir sur notre Blog vos remarques, propositions, idées, le fruit de vos expériences et initiatives, de vos constats et de vos engagements en faveur d’un grand établissement culturel entièrement dédié aux cultures culinaires de France et du monde.


    Brièvement, et à propos de la candidature française en direction de l’Unesco, permettez-moi de revenir sur quelques malentendus qui apparaissent parfois dans les commentaires :

    non notre candidature n’a pas pour but de figer ou de muséifier un patrimoine dont nous sommes convaincus qu’il est en constante évolution,
    nous ne souhaitons pas non plus célébrer l’excellence ou pire la supériorité d’une culture culinaire par rapport à une autre.


    Les Français sont attachés à leur patrimoine gastronomique qu’ils estiment vivant et renouvelé, c’est pourquoi nous pensons qu’il est nécessaire de mieux le promouvoir, le connaître et le faire connaître, le partager et le transmettre.


    Il s’agit de tout faire pour renforcer la reconnaissance de la dimension éminemment culturelle des pratiques culinaires et des systèmes alimentaires tant auprès des décideurs français qu’en direction des instances internationales. Il s’agit également de mener un combat qui nous permettra de préserver et mieux mettre en valeur les savoir-faire, les produits, les savoir être qui façonnent le patrimoine gastronomique afin de s’assurer de sa transmission aux générations futures..

    N’en doutons pas, ce qui est vrai pour nous français l’est également pour de nombreux peuples de part le monde dont nous souhaitons vivement qu’ils entament également des démarches similaires s’ils les jugent utiles et pertinentes.

    Posté par Vin, 15.05.10 à 15:32

    Posté par Vin, 20 mai 2010 à 01:19 | | Répondre
  • Felicitations

    Bonjour
    Je suis né à Roanne a quelque metre de la maison Troisgros
    J' ai toujours pensée que le richesse culinaire de la France devait etre mise en valeur , au dela du talent de nos chefs , ce sont des siecles d' experience que nos ancetres nous ont legué et que nous devons perpetuer en luttant contre la mal bouffe -
    Je connais la Corée , j' y vais chaque année pour mon travail et voir un coreen vanter la cuisine francaise me fait chaud au coeur
    J' ai toujours un grand plaisir à faire partager notre bonne cuisine à mes amis coréens
    Ce projet me passionne d' autant plus que depuis 10 ans , je reflechis à ce genre de concept ( parc ou cite de la gastronomie) , j' ai beaucoup d' idées sur le sujet , je suis passionné , je serais tres heureux de te rencontrer
    Denis Develey 01 60 75 55 96 - denis.develey@wanadoo.fr
    cordialement
    Denis

    Posté par Develey, 20 nov. 2010 à 17:52 | | Répondre
  • Nick répond

    Cher Denis,
    Ravi de vous connaître qui doit connaître la cuisine coréenne, puisque vous y allez régulièrement.
    Venez souvent visiter mon blog, je vous promets de vous amuser.
    A bientôt, donc.

    Posté par nick, 23 nov. 2010 à 16:03 | | Répondre
  • Cite de la gastronomie

    Je vois que le projet n avance pas beaucoup , je lis beaucoup de belles phrases , tout cela est très français -
    Si on était en Asie , ou aux USA , le projet existerait déjà , il serait beaucoup plus ambitieux et pragmatique
    Il attirerait déjà des millions de visiteurs et ferait rentrer beaucoup de devises dont nous avons bien besoin
    Si vou voulez en savoir plus appelez moi au 01 60755596
    Très cordialement
    Denis Develey

    Posté par Denis, 06 juin 2012 à 11:05 | | Répondre
Nouveau commentaire