27 août 2010

La Cuisine Cosmique

Bientôt le nombre de citadins dépassera la moitié de la population mondiale. Ce qui veut dire l’éloignement de la nature, des matières organiques. Désolant... néanmoins, il nous reste encore un endroit où l’on peut croiser quotidiennement un peu de matières naturelle, c'est la cuisine.
Hélas, là aussi, l’industrialisation alimentaire n’arrête pas de monter sur notre tête. Non, telle comme un oasis ou une réserve naturelle, on protège la cuisine !!

On parle de la Nature avec le grand N, alors parlerons aussi du Cosmos avce le grand C,  C comme cuisine.
Les asiatiques, les grands fans depuis millénaire, de la nature et de l’harmonie, a mis au point une pratique alimentaire cosmique. Ce n'est pas un exploit rigorimétrique, mais je la trouve très technique. Vous verrez un peu plus bas.

Je saute ici le risque d’entrer dans l’histoire long-longue de la civilisation extrême-orientale, de faire couler des litres de l’encre virtuel et d’impatienter mes lecteurs qui attendent le vif du sujet.
Par contre, présenter simplement une recette  de cuisine peut montrer bien cette tradition.

 

 

bibimbap cosmique

Savez-vous ce que c'est, ce plat?

 

Cette jolie présentation en photo est un plat coréen de riz aux divers légumes, un peu de viande marinée et une sauce. Sa qualité diététique (la proportion parfait de légume, de céréale et de viande ) et gustative  (tous les cinq goûts sont présents)-  séduisent de plus en plus d’étrangers.
Je vais diriger le spot vers son côté esthétique, l’apparence représentant l'esprit cosmique.

Il y a le cosmos qui est infiniment grand dans lequel l’homme habite, ce dernier, lui-même, est un cosmos à part entière, aussi profond que celui de l’infiniment grand. Chaque homme a le devoir de nourrir son corps-cosmos avec le monde-cosmos. Cuisiner le cosmos pour nourrir le cosmos ! La tâche est immense. Un travail astronomique? Noooon, heureusement, il existe une théorie des considérations très sidérales grâce à laquelle tout le monde peut facilement accomplir cette mission vitale. Il s’agit de cuisiner cinq éléments naturels représentés en couleurs. En trois mots, « Veillez à l’équilibre des couleurs ». Et c’est tout.

Voici la classification « O-Heng, O-sek » en coréen, qui veut dire « Cinq phases Cinq couleurs ».
Ici, le terme de la "Phase" est très important, car il signifie "Tout change perpétuellement, rien est perpétuel." Comme la couleur de saisons.

Mon schéma est abrégé quelque peu drastiquement afin que  les initiateurs puissent en jouir d'un seul coups d'oeil. Si vous voulez  en savoir plus cliquez ici.

500px_Wuxing_fr_2

Chaque couleur comprend son temps, sa substance mentale et matérielle. Toutes les choses sur la terre a une (des) couleur(s) et la couleur est universelle, elle ne change pas comme serait une langue d’une région à l’autre. Même si elle change selon les saisons.... Universel, changeant, universel, changeant...oui, il n'y a que le basculement qui est perpétuel. Là, on est très proche du coeur de la philosophie Tao-Bouddhiste. Mais n'entrez pas au coeur, c'est perplexe (Trop compliqué de démontrer pourquoi le vide est plein...).

Revenez à la recette.
La recette que je présenterai, le processus consiste à composer les 5 couleurs.
Voilà la partie préparatoire théorique et dans quelques jours la pratique.
D’ici là, imaginez la saveur céleste, faites couler beaucoup de salive et revenez avec la faim cosmique.

LA RECETTE


Commentaires sur La Cuisine Cosmique

    Est ce que c'est un Bi bim bap ? (je ne suis pas sure de l'orthographe). C'est que j'en ai mangé un pour la première fois de ma vie la semaine dernière et c'était très bon ...
    J'aime beaucoup cette vison cosmique de la nourriture. Cette vison qui nous ramène au cœur du monde.

    Posté par Marie-Claire, 06 sept. 2010 à 19:15 | | Répondre
  • Nick répond

    Bingo, tu as deviné! Le bibimbab, tu sais tout.

    Sans que le mot "cosmique" rappelle des choses ésotériques (que j'aime moins), il est dans, c'est vrai, la liberté et la fluidité douce dans notre vie quotidienne.

    Posté par nick, 10 sept. 2010 à 12:06 | | Répondre
Nouveau commentaire