27 avr. 2011

ON EST CE QU’ON MANGE, LE MONDE EST CE QU’ON MANGE

0000FDVptLes humains, bien qu’ils sont les auteurs de tant de bêtise que les vraies bêtes ne commettraient jamais, il faut tout de même avouer qu’ils sont uniques et géniaux. Et cela, sans irrespect envers des animaux qui ont su rester naturels.
Pendant que d’autres êtres vivants se contentent de vivre de ce que la nature offre, l’homme a ajouté sa propre volonté au cercle naturel de vie.
Cuire ses aliments! Une idée de passer la nourriture dans ou sur le feu. En fait, cette simple idée de transformer la nature ne préparait pas seulement l’aliment, mais c’était aussi les premiers gestes de l’homme pour que l’homme soit l’homme aujourd’hui. Il a créé la Culture à partir de la Nature. lire la suite

 

Posté par Luna k à 10:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur ON EST CE QU’ON MANGE, LE MONDE EST CE QU’ON MANGE

  • C'est passionnant !
    Dans l'histoire de la culture occidentale la soupe a longtemps fait partie de la nourriture des "classes populaires", somme on dit. Les aristocrates eux, mangeaient du rôti, c'était même un marqueur de classe sociale : le rôti pour les nobles, le bouilli pour le peuple.
    Il y a quelque chose de guerrier et de viril dans le rôti, comme tu l'expliques, le feu, le sec, le yang, quoi !

    Posté par Marie-Claire, 17 mai 2011 à 10:50 | | Répondre
Nouveau commentaire