07 déc. 2011

Kong-Jang, une recette à base de soja noir

Kong-jang est un confit sucré-salé de soja noir. Le noir de soja-noir et le noir de sauce-de-soja redoublent les bienfaits pour la santé.

P1240203Soja noir et santé
Dans la médecine traditionnelle en l'Extrême-Orient, le soja noir est classé comme un médicament. Agissant au niveau du rein et de la vessie, il est diurétique, améliore la vue, prévient la constipation et élimine les toxines.
Les isoflavons, très présents dans le soja sont des molécules semblables à l'estrogène, l'hormone féminine, aident à diminuer les symptômes de la ménopause.
Son riche apport nutritif procure une satiété durable, tout en empêchant des cellules de stocker la graisse, c'est un redoutable allié de régime minceur. Son pigment noir, "l'anthocyanine" appartenant à la famille de polyphénol, est caractérisé par ses propriétés antioxydants et son effet anti-vieillissement cellulaire. Ainsi, l'élasticité la peau est renforcée et la richesse de la vitamine E ne fait que prolonger la jeunesse.

L'abondance de l'isoflavone dans le soja peut provoquer un soupçon du déséquilibre hormonal.
Mais, rassurez-vous, il n'y aura pas de problème, si sa consommation reste régulière, normale, voire soutenue. Je ne le dis pas en tant que spécialiste en nutrition, mais témoin. D'après mes observations sur les Coréens, les Chinois ou les Japonais, je n'ai pas remarqué les problèmes causés par l'excès de consommation du soja. Pourtant, dans ces pays, on mange le soja du matin au soir sous toutes les formes: grains, lait, tofu, poudre etc.

 

kongjang

Une autre version de Kong-jang, moins sucré avec sojas jaunes (recette)

 

Recette de Kong-jang (confit de soja noir)
150g de soja noir ( 300g après la réhydratation)
300ml d'eau de trempage
80ml de sauce soja
50-60 g de sirop de glucose (Ou de miel. Le sucre durcit le soja.)

-Laver et laisser tremper les graines de soja 6h dans l'eau de 600 ml
-Egoutter-les et garder 300ml d'eau de trempage
-Dans une casserole, mettre les graines et 300ml d'eau de trempage
-Dès l'ébullition, baisser le feu (Surveillez, il déborde facilement) et continuer la cuisson environ 15 min ( jusque les graines sont cuites), remuant de temps à autre sur feu moyen, à couvert
-Ajouter la sauce soja et continuer la cuisson, sur feu moyen, à  découvert, remuant de temps à autre
-À la quantité de sauce réduite à moitié, incorporer le sirop et continuer la cuisson, sur feu moyen, à découvert
-Laisser réduire la sauce remuant de temps à autre (mais ne serrez pas complètement la sauce, car en refroidissant elle continue é se densifier.)
-A servir froid. Retournez avant de servir pour que la sauce couvre toutes les graines.

Traditionnellement, le Kong-jang accompagne le riz, mais, avec la bière, le champagne ou le vin blanc, il peut être un apéritif surtout en y incorporant des fruits secs grillés.
Il se conserve 2 semaines sans problème dans le frigo.
Une autre recette de soja noir ou jaune : Soupe de soja  (clic ici)

52604624_pDifférence de texture après la cuisson entre le haricot et le soja
Les grains de soja, riches en protéine, ne deviennent pas "fondants" comme fraient les haricots bien cuits qui sont riches en glucide. Même après longue cuisson, le soja reste plus au moins "cassant", alors que les haricots deviennent "poudreux" ou "s'effritent" dans le jus. La consistance de la chair cuite du soja est entre celle du haricot et le blanc d'oeuf poché.
Donc, n'attendez pas trop longtemps qu'il devient fondant. Une fois bien trempé préalablement à l'eau, environ 20 min suffit à partir de la première ébullition. (Temps de prétrempage : 4h sous la température estivale, 8h, hivernale.)
Le soja noir, considérez-le plutôt comme une viande, il lui faut une bonne mastication pour faciliter la digéstion .
Dans beaucoup de recettes de soja, on enlève sa peau, car, bien qu'elle est riche en fibre et pigment, sa rugosité n'est pas vraiment bienvenue. Pour le soja noir, il serait vraiment dommage, c'est dans la peau que les éléments bienfaisants sont concentrés

Il ne vous reste qu'à essayer ces graines noires si vertueuses. Mais il ne faut pas se tromper en achetant les haricots noirs.
Comment distinguer le soja des haricots ? clic ici.

Posté par Luna k à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Commentaires sur Kong-Jang, une recette à base de soja noir

    Bravo et merci pour votre blog qui est très intéressant.
    http://spe.culinaires.free.fr/

    Posté par Jean-René, 07 déc. 2011 à 16:05 | | Répondre
  • merci encore ...vos recettes sont source de vie et d'envie mon amitié gourmande !!
    nathalie

    Posté par nathalie, 08 déc. 2011 à 08:22 | | Répondre
  • Merci à Nathalie,
    Oui, Venez puiser vos envies et lire des histoires sur la vie: la notre et celle des autres, notamment, des bactéries !

    Posté par Luna, 08 déc. 2011 à 21:31 | | Répondre
  • Votre blog donne envie d'explorer et de découvrir des nouvelles saveurs. J'ai fait le Kong-Jang aujourd'hui, c'est simple et bon, merci !

    Posté par elise, 03 nov. 2014 à 23:09 | | Répondre
    • Je suis contente pour vous ! Merci.

      Posté par Luna k, 06 nov. 2014 à 22:25 | | Répondre
  • Je pratique cette médecine douce depuis des années et j'utilise le multiple 7, 7 haricots fois 7 jours soit 49 haricots par jour. C'est une discipline qu'il faut tenir mais les résultats sont immédiats. Merci pour votre blog, très bien fait.

    Posté par julien, 21 févr. 2015 à 16:46 | | Répondre
    • Merci Julien pour votre commentaire et bonne contunuation !

      Posté par Luna, 26 févr. 2015 à 01:34 | | Répondre
Nouveau commentaire