26 mai 2014

« Appel du vert » : salade des verts à l'asperges des bois

Tenir un blog, c'est comme si on lance une bouteille à la mer. On ne sait pas qui lira le message ni qui y réagira, la rencontre est ouverte et indéfinie. L'anonymat des lecteurs laisse parfois un sentiment de monologue à l'auteur du blog bien que ce sont ces contacts impersonnels qui permettent une certaine liberté d'expression sur l'internet.

 

 

asparge des bois 3

 

 


Toutefois, il surgit, de derrière l'écran d'ordinateur, des mots avec la voix et le visage qui peuvent mener aux vraies rencontres, le virtuel devient le réel en chair et en os. C'est un enchantement de rencontrer des gens partageant la même passion. Dès lors, l'amitié naisse, les échanges se vivifient.
Ces chances m'arrivent aussi, des rencontre avec de belles personnes, nous partageons le repas, ou même, sans rencontrer physiquement, je reçois des paquets remplis d'attention et de présence.

 

 

asparge des bois 2

 

 


C'est ainsi que je suis en lecture de « Ni cru ni cuit », formidable livre sur la fermentation de Marie-Claire du blog « Du miel et du sel » qui a eu la gentillesse de me l'avoir fait parvenir. Tout comme l'ail noir de Patrick du blog « Cuisine de la mer » qui m'a déclenché la passion de sa fabrication, ou les fleurs d'orangers de Cami du « Le manger », qui étaient joliment délicieuses en fine friture en me faisant jurer de refaire à la prochaine saison de fleur.
La plaisir de recevoir le cadeau est bien sûr agréable, mais encore meilleur quand j'en crée des recettes et cuisine pour remercier aux expéditeurs.
Grâce à vous, lecteurs et les liens amicaux dans le blogsphére, les auteurs de blog sont motivés et inspirés pour continuer à écrire de nouveaux billets .

Mon dernier cadeau vient de la région du Centre. Des asperges des bois (ornithogale des Pyrénées) de Linda du blog « Cuisine campagne ». Bien qu'elles sont passées des jours de l'enfermement dans le colis postal, le teint étaient encore fraichement vert à l'arrivé et le parfum de l'herbe discret était bien criant. Ces venus de la campagne me murmuraient : Viens au pays du vert !

Eh bien, je leur dédie une recette de salade inspirée, « Appel du vert » : Vert tendre de l'asperge, vert transparent du concombre grâce au salage, le camaïeu de verts produisent le parfum herbacé, boisé, relevé par un soupçon d'ail présent dans le fond du tige d'asperge. Le ton fruité du poire acidule l'ensemble sans rompre l'ambiance apaisée sous bois.
Le croquant de l'asperge est délicat, les graines de tête d'asperge sautillent dans la bouche, - mais ça glisse !- le concombre cuit ajoute du croquant plus dynamique, la poire mi-fondante mi-croquante...enfin chacun à ses mots, il faut les écouter.
Le tout avec la vinaigrette verte au matcha-wasabi et le pain à l'armoise construisent un royaume du vert dont on est le peuple le temps de la dégustation.

 

*****

 

Recette Salade "Appel du vert" (pour 4pers)

Vinaigrette au matcha-wasabi
2 c à soupe de vin blanc +0,5 c à soupe de miel d'acacia
2 c à soupe huile d'olive
0,5 c à café de poudre de matcha (ou plus, selon votre gout)
0,5 ou 1 c à café de pâte de wasabi (selon votre goût)
sel (n'en mettez pas trop, le concombre salé apporte du sel)
-Faites bouillir le mélange du vin et le miel, laissez réduire en moitié de volume
-Laissez refroidir
-Mêlez tous les ingrédients en ajustant la quantité du matcha et de la wasabi selon votre gout

 

asparge des bois 4


Salade
25 asperges des bois
60g de concombre avec peau épépiné +2g de sel
40g de poire conférence ferme avec peau découpé en dés de 4mm
un peu d'huile olive
12-15 pistaches

-Découpez  le concombre en dès de 5mm et mêlez avec du sel
-Laissez 15min en retournant de temps en temps
-Rincez sous l'eau fraiche et essorez fort (goutez pour voir s'il n'est pas trop salé)
-Sautez 2 mins à la poêle avec quelques gouttes d'huile sur feu moyen en remuant sans cesse (il doit rester très croquant)
-Laissez refroidir
-Décapitez les têtes d'asperge
-Découpez les tiges d'asperge en dès (rondelles) de 4mm
-Sur la poêle chauffée sur feu moyen, faites cuire à sec les asperges en remuant sans cesse: tiges 10 sec, têtes 30sec (ne les brunissez pas, il doit rester très croquant. Notes : Certaines personnes seraient allergiques à ces asperges crues (mais, pas trop grave même si cela arrive). Si vous en craignez, faites les cuire un peu plus)
-Grillez  à peine sans brunir les pistaches
-Mêlez tous les ingrédients en dés, posez dessus joliment les têtes d'asperges et les pistaches
-Versez la sauce ou accompagnez à part

Pain à l'armoise
J'ai mis la poudre de l'armoise coréenne (40g pour 400g la farine de blé T65, on le trouve à l'épicerie coréenne), on pourrait la remplacer avec la poudre d'ortie.

Posté par nick51 à 10:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur « Appel du vert » : salade des verts à l'asperges des bois

    Oui une certaine liberté dans un long, long, très long monologue. Mais grâce à ta manière si sincère et si attirante de parler de tes recettes, tu as des lecteurs attentifs, qui viennent à chaque nouvelle recette... pour le plat et, pour ma part, aussi beaucoup pour ta manière d'en parler.
    Et bien-^sur je note la recette, j'ai eu il y a encore pue de belles asperges vertes et du matcha dans un plat salé... je suis sur que ton association vous nous éveiller les papilles.

    Posté par VanessaV, 26 mai 2014 à 15:39 | | Répondre
    • Bonsoir Vanessa,
      Tu es une de mes lectrices tres attentives et cela de longue date, j'en suis tres reconnaissante. C'est un plaisir d'avoir une lectrice comme toi, curieuse et ouverte de l'esprit. Merci à toi.

      Posté par luna, 28 mai 2014 à 23:45 | | Répondre
  • Merci, merci Luna pour ce beau billet, placé sous le signe de la fraîcheur et de la poésie (comme nombre de tes recettes) ! Je suis d'autant plus contente car je sais qu'à Paris, vous ne trouvez pas de bonnes asperges des bois sur les marchés (j'ai appris qu'on les cultivait sous serre, hélas). Une fois encore, entre le conventionnel/cultivé et le sauvage, il n'y a pas photo

    Posté par Linda, 29 mai 2014 à 18:59 | | Répondre
    • Bonjour Linda, C'est moi qui te remercie pour me faire découvrir les vrais asperges des bois sans tomber dans la piège de l'asperge de serre.
      Et vraiment ravie qu'il y ait de vrais échanges au delà du lien virtuel !

      Posté par luna, 04 juin 2014 à 10:56 | | Répondre
Nouveau commentaire