29 mai 2014

Manger un paysage : Brumes des bois à l'asperge des bois

Un bon plat, c'est bon. Quand il est beau, il est encore meilleur. Un aliment n'est pas seulement un amas de goûts, c'est aussi un affect qui provoque l'émotion, le souvenir ou l'image. Voilà pourquoi le goût est une chose subjective. Chacun a son vécu, et l'évocation est différente face à un aliment ou un plat. - Le danger des aliments industriels est aussi, à part le problème diététique, l'annihilation du vécu propre à chacun.

Si la cuisine est capable de nous provoquer l'émotion, c'est qu'elle nous affecte les mémoires.
Concrètement, cela traduit  quand nous goutons un plat qui nous rappelle d'un goût de l'enfance, d'une jouissance, d'un certaine moment spécifique enfoui dans notre mémoire. Ou bien plus fondamental, le manger nous rappelle de notre berceau, la nature.
A l'époque où l'homme a de moins en moins de contact directe avec la nature, la cuisine reste tant bien que mal un lien avec les matières de la nature. En mangeant, nous absorbons le corps de la nature et nous nous superposons à son image .

 

 

asperge brume5

 

 

asperge brume4

L'arbre de vie de G. Klimt (vue partielle) 1905

Je me suis amusée à faire un lien avec motifs végétaux d'Art nouveau.

Il aurait pu s'appeler Écumes des vagues, s'il n'y avait pas d'asperges des bois

 



asperge brume8

 

 

 

asperge brume6

Conventional tree work, Lewis F Day, 1892

 

S'il est plaisant de créer des recettes, il est carrément touchant quand le résultat se retrouve la source dans la nature !
C'est comme ça que j'ai intitulé cette recette Brumes des bois. Mais, ces brumes ne sont pas humides, mais très croustillantes à la saveur simple pour souligner la délicate asperge de sois (ornithogale des Pyrénées). Cela me donne l'idée de partir dans les bois frais en vacances prochaines.

 

 

*****



Recettes pour une poêlé de craquelin 25-30cm
10-15 asperges des bois (ornithogale des Pyrénées)
100ml d'eau +1 c à café bombée de fécule de pomme de terre
3 c à café d'huile végétale
sel

-Lavez et essuyez les asperges
-Huilez la poêle bien chauffée sur feu moyen (5/9)

asperge brume9


-Versez le mélange de l'eau et la fécule : ça bout assez énergiquement. Au début, si les bulles sont trop dispersés vers le bord, vous pouvez les ramener vers le centre à l'aide une spatule. Au bout d'une ou deux minutes, ne les bougez plus, sinon cela risque de combler les trous de 'dentelle'

asperge brume3 copie


-Les asperges des bois se cuisent très vite (une trentaine secondes suffit, on peut manger presque crue) : Disposez-les vers la fin de cuisson, au moment où l'eau de la fécule est quasi évaporée, mais la pâte est encore humide, collante. Si vous mettez trop tard l'asperge ne colle pas. Trop tôt, le légume sera trop cuit.
-Finissez la cuisson, quand la pâte est complètement desséchée et devenue croustillante
-Sortez-le à l'aide d'une spatule et posez à l'envers, le craquelin dessus. Sinon, détachez le craquelin à l'aide d'une spatule lame mince,  mettez une grande assiette sur la poêle et retournez les ensemble (si la poêle est grande, c'est un peu périlleux cette méthode, je vous conseille de sortir plutôt avec la spatule)
-Salez et servez sans attendre

Avec le remerciment à Linda (Cuisine Campagne) qui m'a envoyé cette fraicheur des bois
Voir une autre recette de la claquelin appliquée aux raviolis Gyoza

Posté par nick51 à 18:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Manger un paysage : Brumes des bois à l'asperge des bois

    Comme d'habitude, tu redoubles de créativité avec cette recette Je retiens le principe de la dentelle comestible pour réaliser des tableaux culinaires. Avec des pétales de radis, de haricots verts, de pissenlit (au dernier moment)... le concept fait jaillir plein d'idées ! Merci pour le clin d'oeil

    Posté par Linda, 29 mai 2014 à 19:04 | | Répondre
    • Je suis certaine que tu trouveras des applications tres intéressantes. On peut s'entrainer en faisant sans légume pour comprendre la nature et la texture de ce "craquelin".
      On peut aussi mélanger avec un peu de la farine de riz ou de blé, ça modifie la texture et la forme de dentelles. il y aura plus de corps. Certaines personnes préférent comme ça.

      Les haricot verts, j'ai essayé, cuist à l'avance à la vapeur, pas mal.
      Je me demande que les feuillage comme pissenlit risque de ne pas tenir les dentelles, car, avec la chaleur la feuille serait trop assoupli...
      A bientôt.

      Posté par luna, 04 juin 2014 à 11:06 | | Répondre
  • Les photos, les idées et les mots pour le dire sont magnifiques. Encore une recette géniale, merci!

    Posté par josette, 09 juin 2014 à 18:36 | | Répondre
    • Bonjour Josette,
      C'est un plaisir d'ecrire pour les lectrices attentives comme vous.

      Posté par luna, 19 juin 2014 à 13:53 | | Répondre
Nouveau commentaire