03 avr. 2020

Covid-19 : Règles à respecter pour le port du masque

Pourquoi on n’apprendrait pas les règles d’utilisation du masque, au lieu de dire que le port du masque peut avoir un effet contre-productif car on ne sait pas les règles d’utilisation ? Tous les Coréens, dont je suis, ont appris comment porter correctement le masque. Je note ici ce qu'il faut savoir. Ce sera ma petite contribution contre la propagation du virus.



bos-covid19

Une imagerie montrant le flux d'air émané d'une personne : sans masque vs avec masque médical (Cliquez pour le crédit photo)

Nuage de gaz multi-phases provenant d’un éternuement humain (Source)

 

 

Bien porter le masque : Précautions, risques, entretiens


Attention au manque d’oxygène

Plus la matière du masque est « serrée », plus elle permet de filtrer de très petits particules, plus il est difficile de respirer normalement lorsqu’on le porte, obligeant à un effort pulmonaire et risquant une carence d’oxygène. Cela peut être grave pour ceux qui ont un problème respiratoire ou les femmes enceintes.

Les masques d'étanchéité élevée, FFP2 ou chirurgical ne permettent pas de faire des efforts physiques, même pas de marcher à un rythme soutenu, parce qu'il provoque rapidement l'essouflement. Ce type de masque n'est donc pas nécessaire dans la plupart des cas, sauf pour des professionnels de santé ou dans un espace avec du monde. Autrement un masque artisanal (fait-maison, alternatif, de fortune) peut être suffisant .
(P.S. Dans une étude récente, on a trouvé des virus vivants même aprè 7éme jours sur la matière type masque chirurgical, et 2 jours pour les tissus.)

Ne touchez pas le masque
Visualisez dans votre tête que des impuretés, des postillons ou des virus sont retenues sur la surface de côté extérieur de masque. Cette zone aura, en théorie, plus de concentration de virus que dans l'air. Il ne faut donc pas la toucher. Si on est obligé de toucher le masque, on tient par son anse (ou l'attache élastique). Sans cette manipulation scrupuleuse, le masque peut être effectivement une source de contamination.


Allergie, irritation, risque d’inhalation
Si le contact est prolongé, même un tissu doux et naturel peut provoquer l'irritation. Attention aux tissus utilisés pour le masque maison, certaines matières ou tissus utilisés peuvent provoquer l'inhalation de substance toxique.


L’humidité résiduelle du masque crée par la vapeur de la respiration, favorise-t-elle la survie du virus ? ça reste en question. Pour éviter le masque humide, fabriquez-les plusieurs et changez-en souvent. Gardez les masques utilisés dans un sachet plastique avant de le laver ou désinfecter.

Pour enlever son masque, on se lave les main d'abord, on l’enlève en tenant par une anse ou l’élastique, partie accrochant sur l'oreille, sans toucher la face du masque. On jète le filtre si on l'a mis (je vais citer plus loin des filtres) et lave le masque réutilisable avec le savon toute en se lavant de nouveau les mains. Si vous voulez, on peut faire bouillir par la suite. Si vous ne pouvez pas le désinfecter tout de suite, gardez le dans un sac plastique. Un masque est à usage unique ou à désinfecter avant de le réutiliser.

(P.S. : Certains disent que l'on peut enlever le masque en plein air, et de le remettre en entrant dans un espace fermé (le métro ou un magasin par exemple). Mais cette façon n'est pas très prudente car elle oblige de toucher le masque plusieurs fois. L'idéale serait de ne pas le toucher avant de l'enlever ou changer. Figurez-vous que, en sortant du métro, la surface de votre masque est souillée de plein de postillons ! Le masque vous a protégé, mais il est devenu dangereux à toucher.

Comment fabriquer des masques soi-même, quelle matières utiliser


Avant la fabrication de masque, commencez par vous laver les mains. Soyez sur que le plan de travail est propre. Il n'est pas exclu que vous êtes un malade asymptomatique, si c'est le cas, seront contaminés les masque que vous fabriquez, et seront contaminés ceux qui portent vos masques. Je vous recommande donc de porter le masque pendant la fabrication.
Pour être sûr, désinfectez vos masques artisanaux qui viennent de quelqu’un d’autre avant de le porter.
Masque réutilisable
En tissus, à priori, de coton. Lavable et supportant le traitement de chaleur pour désinfecter (faire bouillir plusieurs minutes dans l'eau). Selon l'information, le covid-19 meurt à 63°C. Sinon, on peut le laver avec du savon assez longuement.
Pour mieux protéger, on superpose 2 ou 3 couches de tissu (voir vidéo). On peut faire une « poche » où on peut insérer un filtre éventuellement.
(P.S. L'AFNOR recommande une couche de polyestrer entre deux couches de coton.
Selon le patron utilisé, on obtient une forme en 3D en créant de l'espace entre le masque et la bouche. Plus de confort, moins d’humidité résiduelle par la vapeur de la respiration. ( patron de masque)

Masque jetable


Les serviettes en papier : Daniel Garin, médecin et professeur, montre ici  comment faire le masque le plus simple au monde ! L'essuie-tout lavable peut s'utiliser, plus résistant et maniable que la serviette jetable. Mais attention, on n'utilise pas deux fois, même s'il est lavable. Vous verrez plusieurs façons de fabrication. ici ou ici. L'internet regorge de vidéo de démonstration.

Filtres
Un vrai masque médical certifié comporte une couche de filtre spéciale ayant un effet electrostatique. Pour le remplacer certains mettent un substitut. Il se place entre deux couches de tissus de masque. Il ne touche pas directement à la peau.

J'ai trouvé des exemples de filtre sur internet : filtre à café, papier nettoyant électrostatique (type Sweefer), textiles non tissé, filtre papier utilisé en laboratoire, filtre à thé en papier, sac d'aspirateur, bonnet de soutien gorge ou prothèse slip....  !
J'ai vu aussi le filtre meltblown spécial masque en vente.

Pour le moment, on n'a pas de garantie sur l'efficacité et l’innocuité de ces composants de substitution. Certaines sont trop denses et rendent difficiles la respiration (par exemple filtre de laboratoire). En plus, on n'a pas d'information sur leur toxicité pour l'usage respiratoire.

Les filtres sont pour l'usage unique. Les impuretés, voire les virus peuvent y être retenues, jetez-les.

Pour ajuster au mieux le masque sur le nez (pince-nez), et diminuer ainsi l’écart entre le masque et le visage, collez ou insérer au masque un fil de fer plastifié  (ou juste du fil de fer ) qui se sert habituellement pour fermer le sachet de pain par exemple.

 

Capture d’écran 2020-04-03 à 20



Le port du masque doit être accompagné par d’autres précautions : Même avec le masque, on évite le contact, garde la distance, tousse dans le coude, ne sortir que pour si c’est nécessaire. N'oublions pas que ces équipements fortuits sont précaires comme un radeau sur la mer en tempête. C'est mieux que rien, c'est tout.

 

Posté par Luna k à 21:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Covid-19 : Règles à respecter pour le port du masque

  • Bonjour à tous, je me nomme MEULAINE TERANCE
    Je suis ici juste parce que j’ai envie de partager ma joie car il y a longtemps je ne croyais plus au prêt entre particulier sur le net vu que je me suis déjà faite arnaquer plus d’une fois. Mais par hasard je me suis intéressée à un témoignage sur Mr Thierry Croquette².
    J’ai donc décidé de m’y lancer et contre toute attente il s’est avéré que ce monsieur est le plus sérieux que j’ai jamais rencontré dans cette affaire de prêt. J’ai fait ma demande et en moins de 72h j’ai reçu mon virement de 18.000€ sur mon compte bancaire.
    J’ai donc décidé de partager ça avec tous ces gens qui sont dans ce besoin urgent pour régler des problèmes financiers. Grâce à ce monsieur j’ai pu régler mes factures et me prendre un nouvel appartement. Jusqu’à maintenant j’arrive toujours pas à y croire. Je vous invite à vous adresser à ce monsieur, n’hésitez pas car il est simple et compréhensible.
    Email: thierry.croquette11@outlook.fr

    Posté par Meulanie, 21 avr. 2020 à 09:46 | | Répondre
Nouveau commentaire