24 juil. 2013

En hommage à la pastèque - Bouchées de pastèque grillée au riz et plus

 Il y a deux ans, j'ai découvert que la pastèque était aussi bien en tant qu'un légume qu'un fruit (voyez la recette ici). Ainsi s'est ouvert l'horizon de milles possibilité de sa préparation. Depuis, j'en ai cuisiné dans tous les sens. Ce gros fruit est une sorte de vache végétale à en profiter joyeusement et pleinement. Joyeux et plein, car il y a le respect de ne pas gaspiller, (vous verrez les recettes) et le sentiment de générosité et d'abondance. Puis que la vache est évoquée ici, animale symbole nourricière pour l'homme, étant donné qu'entre la vache et nous, il manque tellement cette relation joyeuse, ne restant que la cruauté sinon la culpabilité, la série de recettes de pastèque qui vont venir sera en quelque sorte mes hommages rendu à la générosité de la nature.

 

 

pasteque grilléé4

 

Bouchées de pastèque grillée au riz, accompagnées d'émincé de peau de pastèque au sésame blanc

 


anti pasti pasteque

Cet antipasti de pastèque est succulentissime, tendre et croquant, sucré et salé, côté animal d'un végétal

 

Voyons d'abord ses vertus diététiques.
Bien sûr il y a des quelconques vitamines et de micro-nutriments qu'un végétale nous apporte à la base. A part cela, nous remarquons sa jolie couleur rouge qui est dûe au Lycopène, pigment de la famille des caroténoïdes, un honorable antioxidant. Et pour cause, je me vante la recette d'aujourd'hui. Car, grâce à la cuisson, on profite davantage de son bienfait. Le lycopène est effectivement un nutriment rare qui se renforce après la cuisson. Selon wiki, la quantité de lycopène dans la tomate se multiplie plus de 3 fois après la cuisson. Mémorisons désormais que la pastèque nous fait bien cru et cuit.
Quant à sa Citrulline, un acide aminé et un antioxidant, contribue au fonctionnement du rein, de l'urine et de la foie, etc. (voyez ici les détails) Enfin la recherche récente découvre de plus en plus d'intérêt de cet actif pour notre santé. L'As est, écoutez bien Messieurs, Mesdames aussi, la citrulline est un actif naturel qui agit comme la pilule bleue ! Mais bon, c'est du naturelle, n'attendez pas que l'effet soit aussi fast que Viagra. Nous c'est du slow.

Tout cela sera nul.
Si vous jetez la peau de pastèque. Car la citroulline reside plutot dans la peau que la chair. Voyez-vous ? Pas besoin d'intituler par une grande cause planétaire de l'écologisme le fait de cuisiner l'épluchure, il suffit, par exemple, qu'une femme pense intelligemment comment faire du bien à son homme. C'est aussi simple que cela. (Mon point de vue à ce sujet, ici)

Alors comment cuisiner et par où commencer cette généreuse vache végétale ?
J'applique ici une approche bouchère en distinguant les morceaux selon la texture et l'utilisation.

 

pasteque grillée7

Le cœur de chair : en dessert
La chair périphérique : bouchées de pastèque, antipasti
Le jus : gaspacho ou sorbet salé
La peau blanche : salade, cru ou cuit
La croute verte, peau externe : risotto, crêpe, galette
Les graines s'utilisent pour extraire l'huile ou en fruit sec
(C'est un des grignotages populaires en Chine.
Les graines sont aussi grandes que celle de courge. Curieux ? Voyez ici.)



La première partie : Bouchées de pastèque grillée au riz et Antipasti
Comment vais-je appeler ces tranches de pastèque marinées ? Jambon de pastèque ? Viande de pastèque ? Elles sont souples, légèrement élastiques, en adhérant facilement sur la rondeur de pelotes de riz. Elles ont véritablement une texture d'une chair animale. Côté visuel, on dirait le thon cru ! Bien, je les appellerai les escalopes.
Je dis qu'elles sont souples. Mais cette pastèque n'a pas abandonné non plus son croquant. Oui, c'est l'avantage de marinade salée, ça attendrit tout en gardant le croquant. La chance.
Le saviez vous ? Au Japon, on mange la pastèque légèrement salé afin de faire monter le goût sucré. Pendant la dégustation de ce plat salé, le sucre du fruit vous chatouille agréablement, d'un ton légèrement caramélisé grâce à l'assaisonnement à la sauce de soja et une touche grillée.

 

 

pasteque grilléé6


La procédure est simple quoique le temps d'attente est assez long. Mais l'organisation est facile : pour le déguster au dîner, on commence à préparer après le déjeuner. Pour un déjeuner, on prépare la veille au soir et laisse égoutter au frais jusqu'au lendemain.

Bouchées de pastèque grillée au riz
Ingrédients pour 16 bouchées
530g de pastèque, chair rouge, la partie moins sucrée et ferme (voir l'image plus haut î )
1,5 c à soupe de sauce de soja foncée
1 c à soupe d'huile olive
1 c à café de sel
poivre blanc

Riz assaisonné
250g de riz rond cuit (option: 2 c à soupe de petit pois, une façon de diminuer la consommation de céréale raffiné)
3 c à café d'huile olive
2 c à café de vinaigre de riz (ou de cidre, de citron)
sel (très peu, car le sel viendra du condiments de choix)

Condiments en option : J'ai choisi deux saveurs différentes , celle de la tapenade noir et de l'Umeboshi (prune salée fermentée). Sinon, il est aussi délicieux simplement avec la sauce de soja foncée (n'utilisez pas la sauce spéciale sushi, il y aura trop de sucre, avec le pastèque et tout cela)

 

pastheque grilée 2

pasteque grillée

pasteque grillée3

pasteque grillé
-Récupérez la partie basse 2 ou 1,5cm avant la croute de pastèque
-Taillez en tranche de 5x5x0,5cm
-Etalez dans un recopient plat et arrosez le sel, l'huile et la sauce de soja, poivrez
-Laissez mariner 3h en les retournant minimum 2fois pour une imbibition homogène
-Egouttez-les et déposez plus ou moins verticalement dans un passoire (image 4) pour faciliter écoulement d'eau, laissez 2h (réservez tout le jus et la marinade extraits, il y a des recettes pour)
-Pour finir l'égouttage, prenez 3tranches superposées, appuyez dessus doucement (en faisant attention de ne pas les déchirer), mais fermement avec la paume de votre main
-Faites extraire maximum le jus, j'ai obtenu 315g de chair et 230g de jus au final (image 5,6) : Sinon vous pouvez laissez égoutter du soir au matin « au frais », tout de même, pressez un peu la pastèque pour finir l'égouttage
-Chauffez à SEC une poêle bien culottée ou anti-adhesive BIEN CHAUDE sur feu assez fort (7/9)
-Grillez les deux côté de tranches de pastèque, environ 40 sec-1min chaque côté
-Deposez les tranches grillées sur une grille (ne les superposez pas)
-Mêlez le riz délicatement avec tous les ingrédients d'assaisonnement
-Enduisez vos mains avec de l'eau (juste un peu pour que le riz ne colle pas) et façonnez des pelotes pas trop serrés
-Déposez sur les pelotes de riz un peu de condiment de votre choix (si vous avez choisi simplement la sauce de soja, servez-la sur la table aux convives) et couvrez-les avec les tranches de pastèque en tapotant légèrement :
-Servez-les à peine tiède

Antipasti de pastèque
Glissez vos escalopes de pastèque grillé dans l'huile d'olive avec (ou sans) des éléments parfumant comme l'ail, le piment ou les herbes aromatiques. La pose de cet antipasti sera magnifiquement langoureuse. Je les ai conservé jusqu'à 4jours au frais, mais peut être il peut durer plus longtemps.

 

gaspacho pasteque


Et le jus ? Le gaspacho !
Vous avez vu la rougeur du jus, c'est du lycopéne, c'est précieux. La plus simple utilisation de ce jus serait un gaspacho . Mixez le jus+ Un demi concombre+ Un petit poivron+Un demi oignon moyen+un ail+ Une tomate assez gros+ 2 c à Soupe d'huile olive. Salez, poivrez et mettez les feuilles de basilic, et hop, fraichement trop bon ! On peut congeler le jus pour utiliser plus tard.

Faites un signe à la peau de pastèque que vous ne les avez pas oublié. Gardez précieusement au frais en attendant son tour. Les autres hommage au pastèque à suivre.

Soupe froide aux algues

Peau de Pastèque : Blanche au sésame ou Rouge au piment

Salade d'algues et de pastèque bicolore

 

Posté par Luna k à 09:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur En hommage à la pastèque - Bouchées de pastèque grillée au riz et plus

    Wahouuu mais c'est génial comme idée! L'année dernière dans un resto j'avais découvert aussi la pastèque en version salée, simplement grillée et arrosée de vinaigrette à l'échalote. J'ai trouvé ça très bon, mais ta version me surprend encore plus! Merci pour le partage!

    Posté par letitia, 24 juil. 2013 à 09:31 | | Répondre
    • N'est-ce pas, la frontière entre sucré et salé est tres flou...peut-être il y en pas pas ...?

      Posté par Luna k, 24 juil. 2013 à 10:45 | | Répondre
  • J'apprends tellement de choses en "zonant" sur ton blog!!! Merci pour la révolution - "slow revolution of course"! Je vais bluffer mon père, d'origine kabyle, qui n'imagine pas la pastèque autrement qu'en dessert ou rafraichissement sucré.
    Merci!

    Posté par Kika, 24 juil. 2013 à 18:56 | | Répondre
    • On zone ici autant qu'on veut, y a pas de patrouille !
      Je souhaite que la recette plaise à ton père; Oui, les olives noires en condiments salé sera bien pour lui, ce gout méditerranéen.

      Posté par Luna k, 24 juil. 2013 à 23:03 | | Répondre
  • Merci beaucoup pour cette recette très originale : je n'aurais pas pensé à griller de la pastèque. Promis j'essaie ce week end !

    Posté par Florence, 24 juil. 2013 à 21:32 | | Répondre
    • Je souhaite un bon sucées !!

      Posté par Luna k, 24 juil. 2013 à 23:04 | | Répondre
  • tu m'épates! wow, quelle créativité!

    Posté par louise, 25 juil. 2013 à 03:08 | | Répondre
    • Bonjour et merci Louise !

      Posté par Luna k, 25 juil. 2013 à 19:18 | | Répondre
  • Miamm, j'en ai de l'eau a la bouche! merci de nous faire partager votre recette. je vous souhaite bonne continuation.
    An

    Posté par A@voyage vietnam, 29 juil. 2013 à 05:50 | | Répondre
    • C'est un plaisir de partager !

      Posté par Luna k, 30 juil. 2013 à 16:50 | | Répondre
  • Il y a longtemps que je ne suis venue ici ..... quel dommage si j'avais manqué ça ! je suivais tes billets sur FdV et depuis j'avais oublié ton blog

    Posté par irisa, 29 juil. 2013 à 17:27 | | Répondre
    • Merci, Irisa pour ta visite !!!

      Posté par Luna k, 30 juil. 2013 à 16:49 | | Répondre
  • J'arrive pour te suivre avec la pastèque... je reste un mois sans te lire et je manque beaucoup de choses.

    Posté par VanessaV, 26 août 2013 à 12:31 | | Répondre
    • Bonjour Vanessa !

      Posté par Luna k, 28 août 2013 à 09:55 | | Répondre
  • C'est juste incroyable ! Ça donne beaucoup envie et d'ailleurs je vais suivre la recette dès demain. Je suis tombée sur ton site en cherchant des recettes asiatique vegan, et je ne suis vraiment pas déçue. Très beau blog, très belle recette, très belle personne.

    Posté par Laurie Hay, 30 août 2013 à 21:53 | | Répondre
    • Bonjour Laurie,
      J'espère que tout se passe bien votre essai, à la moindre question, n'hésitez pas à me poser.
      Merci pour mots d'encouragement !

      Posté par Luna k, 31 août 2013 à 17:37 | | Répondre
  • Une recette excellente! Merci et bonne continuation!

    Posté par voyage vietnam, 26 mai 2017 à 05:46 | | Répondre
  • Merci de votre superbe recette! Vous avez expliqué très concrètement! C'est un plat original et gourmand!
    Je vais essayer à le faire selon votre recette! Merci bien.

    Posté par Saison Birmanie, 10 juin 2017 à 08:04 | | Répondre
  • Vraiment apprétissant. La recette est originale et incroyable. C'est créativité! Bravo!

    Posté par Arts Birmanie, 17 juin 2017 à 03:11 | | Répondre
Nouveau commentaire